Projets

Coteaux Logement collectif en cours
Saint-Imier Bibliothèque régionale en cours
Signal Logement groupé en cours
Parcs Logement collectif en cours
Carvi Noir Café-restaurant 2019-20
Musées Cage d'escalier 2019-20
Recorne Logement individuel 2017-20
Foyards Suite parentale 2018-19
Biennale Di Venezia Concours 2018
Vibrato Concours 2017
Caravane Immobile home 2017

Essais

Bureau Bleu 2019
L’architecture comme outil ou l’esthétique du dispositif 2019
L’Ensemble et l’Unité, a tale of two apartments 2017
Musée-Cimetière: essai sur un raccourci 2015

Profil

Marginalia est une agence d’architecture fondée en 2017 par Mélissa Vrolixs. Située au cœur de La Chaux-de-Fonds dans des anciens ateliers d’horlogerie, l’entreprise rayonne dans toute la Suisse grâce à de nombreuses collaborations et des concours. Dans le cadre de son activité locale de construction et de rénovation, un département de réemploi des matériaux a été mis sur pied. Lors d’une démolition ou de travaux, un soin tout particulier est apporté à la déconstruction de l’architecture existante et à la revalorisation de ses éléments, que ce soit dans le futur projet ou par des tiers, grâce à la plateforme Salza et l’entreprise Syphon AG.

 

Équipe

Mélissa Vrolixs
Architecte MSc arch. ETH/SIA

Daniel Culebras
Dessinateur en bâtiment

Anthony Masini
Cand. arch. HES

Agnès Vrolixs-Baur
Coordinatrice réemploi des éléments de construction

Collaborateur·trice·s précédent·e·s
Trevis Guerreiro
Malou Siegfried
Saskia Zürcher

Collaborations & Intervisions
ARC1706 (Zürich)
Henri Mardi Sàrl (Genève)
Studio Pararaum (Zürich and Toronto)
2001 (Luxembourg)

Contact

Marginalia Sàrl
Avenue Léopold-Robert 114
CH-2300 La Chaux-de-Fonds

+41 32 914 48 48
info@marginalia.ch

Réemploi des éléments de construction
re-emploi@marginalia.ch

Projet Coteaux
Programme Logement collectif
Client Privé
Équipe Trevis Guerreiro, Anthony Masini, Mélissa Vrolixs, Saskia Zürcher
Année 2019-2021
Localisation Cortaillod (NE)
Projet Saint-Imier
Programme Bibliothèque et ludothèque
Client Bibliothèque régionale de St-Imier
Équipe Trevis Guerreiro, Anthony Masini, Mélissa Vrolixs, Saskia Zürcher
Année 2019-2021
Localisation Saint-Imier (BE)
Projet Signal
Programme Logement groupé
Client Masini Groupe Sàrl
Équipe Daniel Culebras, Mélissa Vrolixs, Saskia Zürcher
Année 2018-2021
Localisation La Chaux-de-Fonds (NE)
Projet Parcs
Programme Logement collectif
Client Masini groupe Sàrl
Équipe Daniel Culebras, Meng Li, Mélissa Vrolixs, Saskia Zürcher
Année 2018-2021
Localisation Neuchâtel (NE)
Projet Carvi Noir
Programme Café-restaurant
Client Carvi Noir Sàrl
Équipe Daniel Culebras, Mélissa Vrolixs
Année 2019-2020
Localisation La Chaux-de-Fonds (NE)
Projet Musées
Programme Restauration d'une cage d'escalier
Client Privé
Équipe Mélissa Vrolixs
Année 2019-2020
Localisation La Chaux-de-Fonds (NE)
Projet Recorne
Programme Logement individuel
Client Privé
Équipe Mélissa Vrolixs
Année 2017-2020
Localisation La Chaux-de-Fonds (NE)

Le bâtiment situé à La Recorne 72 a été construit en 1896. D’abord voué à être un restaurant, il est utilisé comme maison familiale depuis les années 1980. Plusieurs transformations se sont succédées, sans jamais remonter aux niveaux et matériaux originaux. La rénovation effectuée a pris par contre soin d’enlever au préalable toutes les couches accumulées ce dernier siècle pour retrouver les volumes tels qu‘ils avaient été conçus, avec parfois la chance de faire des découvertes fabuleuses, tel que le parquet en hêtre massif du premier étage. La maison a gagné en lumière, en espace et en qualité. Les installations sanitaires et électriques ayant été refaites à neuf, cet immeuble est à présent prêt à traverser un nouveau siècle.

Projet Foyards
Programme Suite parentale
Client Privé
Équipe Mélissa Vrolixs
Année 2018-2019
Localisation La Chaux-de-Fonds (NE)

Situé dans un ensemble de vingt unités, le numéro 50 des Foyards est celui qui profite de la plus belle vue sur la ville et la forêt. Au deuxième étage de cette maisonnette, le projet occupe un espace pensé originalement comme un « calme », ouvert sur la cage d’escalier desservant les étages. Il est souhaité de le transformer en suite parentale. L’espace doit donc être clos afin d’être acoustiquement et visuellement autonome dans la maison.

La symétrie du toit à deux pans permet la création de deux espaces distincts grâce à un élément textile coulissant (rideau) fixé à la panne faîtière. D’un côté, le coin nuit et dressing, de l’autre, le coin salle de bain avec de nombreux rangements. Lorsque le rideau est
complétement ouvert et glissé dans son caisson, la suite est alors un seul et grand espace.

Le vélux sud est agrandi avec deux modules plus longs, les vélux nord sont remplacés par des modules identiques. L’aménagement d’une baignoire loin de la gaine technique nécessite la création d’une marche permettant l’arrivée et l’écoulement des eaux sans percer la dalle et le chauffage au sol. Le mur de séparation avec l’escalier est utilisé comme gaine technique pour les lavabos et permet l’encastrement de la robinetterie et de l’éclairage. Le caisson du rideau répond au mur existant et crée une niche pour le coin lavabos.

Plusieurs matérialités se côtoient, de la plus rustique à la plus délicate. Le parquet en chêne affirme un veinage et un relief marqué, le béton ciré gris anthracite a un effet brossé tout en offrant une surface douce et régulière, les panneaux des meubles sont d’un vert soutenu et uniforme. Enfin, le rideau gris perle apporte une touche de légèreté par sa transparence et son mouvement.

Projet Mise à jour - Mise au jour
Programme Concours pour le pavillon suisse
Client Pro Helvetia
Équipe Meng Li (Pararaum), Mélissa Vrolixs
Année 2018
Localisation Venise (IT)

Que se passerait-il si l’architecture était une fois considérée dans son processus plutôt que comme produit fini, et ce au milieu des Giardini de la Biennale? Au lieu d’utiliser le pavillon comme conteneur pour une exposition, la proposition s’intéresse au pavillon lui-même, ainsi qu’à ses performances. Loin des standards suisses actuels, l’œuvre de Bruno Giacometti a de plus perdu au fil des expositions et des années l’élégance de sa conception originale. Une rénovation permettrait deux choses: d’une part, de faire voyager un bâtiment dans le temps. D’autre part, de révéler au public un pan de l’architecture souvent mystifié et fantasmé mais jamais réellement expérimenté : le chantier. Un dispositif transformerait les visiteurs en voyeurs, différentes prothèses permettant au public d’assister à la rénovation sans aucunement en perturber le déroulement. Le spectacle serait continu et différent chaque jour; le pavillon pourrait être vu plusieurs fois dans l’année sans jamais offrir les mêmes tableaux. Le début de la biennale marquerait aussi le début du chantier, avec le fameux premier coup de pioche en compagnie de personnalités politiques. A la fin du mois de novembre aurait lieu l’inauguration du pavillon, à nouveau en compagnie des autorités. Durant toute la durée de la biennale, les publications sur les réseaux sociaux de la part des visiteurs archiveraient naturellement le déroulement du chantier et permettraient de suivre à distance sa progression.

Projet Vibrato
Programme Embellissement du Pont du Manège
Procédure Concours ouvert à deux phases
Client Ville de La Chaux-de-Fonds
Équipe Mélissa Vrolixs, Saskia Zürcher
Année 2017
Localisation La Chaux-de-Fonds (NE)

RITMO
Depuis la construction du Pont du Manège, le passage des trains marque le temps. Il est précis mais n’est pas régulier. Il séquence le jour, la soirée, la nuit, les week-end et les semaines.
Détail de: Ferdinand Hodler, Ein schöner Abend am Genfersee (1877)

PROPAGATIO
Bruit sombre et grave du train. Soudain un éclat, une note claire, puis une autre. La mélodie s’empare de l’espace sonore et infuse l’air. Le haut et le bas partagent un territoire commun. Ils se lient, les regards se lèvent et les oreilles se tendent.
Tableau: Blanc polyphoniquement serti de Paul Klee (1930)

VIBRATO
Une onde est transmise à la matière. La vibration prend de l’ampleur à mesure qu’elle s’éloigne de sa source. Elle met en mouvement une série de corps métalliques sonores suspendus au bout d’une fine tige métallique. Le bruissement prend de l’ampleur et fabrique l’empreinte sonore du Pont du Manège.
Tableau: René Magritte, La leçon de musique (1965)

Projet Caravane
Programme Résidence d'été
Client Privé
Équipe Mélissa Vrolixs
Année 2017
Phase Étude

« Vous devez accepter que ce bâtiment est voué à disparaître. »

Un mobile home a pris racine en zone agricole. Construction illicite limitée à de l’entretien, il n’est pas demandé de la détruire. Il n’est pas autorisé à la rénover non plus. De part sa situation à l’entrée d’un village, une décision positive des autorités aurait pourtant contribué à donner une meilleure impression des lieux, ainsi qu’une belle perspective de retraite pour les propriétaires. Mais la loi, c’est la loi. Aucune amélioration n’est tolérée.

La mort lente et pathétique d’un bâtiment est insoutenable, surtout lorsqu’on connait pertinemment les gestes qui sauvent. Surtout lorsqu’on sait la joie des occupants à y passer l’entier de leurs étés. Que nous reste-t-il ? Panser les plaies, changer les pansements. Quelle ironie pour la propriétaire, infirmière en soins à domicile. Sauf que contrairement aux vivants, les blessures d’un bâtiment ne guérissent pas (encore) d’elles-mêmes. Ce sont donc plus de soins palliatifs dont il faudrait parler.

La morphine, plutôt que d’être injectée, fleurit le bâtiment.

Année 2019
Magazine trans
Numéro Youth (34)
Année 2019
Magazine Tracés
Numéro L'architecture en film (20)
Année 2017
Magazine trans
Numéro Kritik (31)
Collaboration Philippe Nathan

There it was. That view, onto the Mediterranean Sea and the ferries that link Marseille to Algiers, slowly entering or leaving the harbor. That round table, dressed in a faded napkin, on which Monique had carefully placed 5 fruits in a centered porcelain bowl, next to spectacles indicating a possibility of different perspectives for those willing to confront an insisting setting sun.